ARTS et MATIÈRES    

 

             SAULIEU 21210

Accueil Biennale 2019 Les artistes 2019 Jardins éphémères 2019 Ateliers biennale 2019 Appel à projet Les ateliers 2018-19 Theatre atelier adultes Theatre atelier enfants L'association Contact

Philippe SIMONNET


1 rue Fyot de la Marche

Dijon 21000

Tel 06 03 05 23 99

contact@philippesimonnet.com

Facebook : philippesimonnet.sculpture

www.philippesimonnet.com




Né à Sens dans l’Yonne. Travaille des pièces déjà travaillées, façonnées par l’homme mais aussi par le temps et c’est là quelles trouvent leur valeur à ses yeux, désormais privées de leur apparente perfection, elles revêtent des couleurs et des aspérités propres aux matériaux naturels.

Les formes simples de ces pièces et le contexte de leur découverte évoquent les artefacts de civilisations passées. C’est en les composant et en les assemblant par la soudure que leurs fonctions initiales s’effacent pour faire naître un nouvel ensemble.


Ella SPLINT


Les Lièvres

71710 St. Symphorien de Marmagne

03 85 54 36 22

www.ellasplint.eu

contact@ellasplint.eu




Ella Splint, d'origine Néerlandaise, a été formée à la sculpture sur pierre aux Pays-Bas en 2003, où elle a appris les bases, les matériaux et l'utilisation des outils.
En 2005 elle s'installe en France.

Être autodidacte, elle travaille avec différents types de pierres, dont chacune a ses propres structures, couleurs et indocilités, élargissant ainsi ses connaissances et sa technique.
Elle s'efforce d'adoucir visuellement l'aspect brut de la pierre et la dureté de la matière en créant des lignes et des formes souples.
Une sorte de champ de force se forme en conservant parfois les parties originales de la pierre, ce qui peut renforcer l'intensité de la sculpture.





Petra PONTE


www.petraponte.com



Petra Ponte est une photographe Néerlandaise, domiciliée dans le  Parc Naturel Régional de Morvan France. Tout au long de sa carrière académique internationale, elle a fait principalement des photos de voyage. Après s'être installée dans le Morvan elle se consacre à la photographie d’art.

Avec sa photographie, Petra Ponte explore le caractère inattendu et surprenant de son environnement. Ses photos sont beaucoup plus qu'une image de la simple réalité. Les objets photographiés sont isolés de leur contexte et montrés sous des angles différents. De cette façon, les photos vont généralement ensemble dans des séries comme des ‘stills’ (images fixes) dans un film scénario. Avec cette approche ‘cinématologique’ elle met en évidence le particulier dans le quotidien. Ses photos sont stylisées, avec une attention aux détails, capturant l'essence de ce qui est dans son «œil d'artiste».




Bettina GHASEMPOOR


Neustr. 10

D-54290 Trier

Tel 00352 621373615

ghasempoor@aol.com

www.bettinaghasempoor.com




Photographie Art conceptuel Littérature

. Etude en histoire de l’art, Ecole du Louvre, Paris

. née 1965 à Saarbrücken, habite à Trèves (Allemagne)

- 2019 nominée pour le prix d’art Robert Schuman

- Novembre 2018 : exposition individuelle à Trèves, Galerie Netzwerk :

« WeltWahrheitWert 1918 2018 - !00 ans - fin de la Grande Guerre »

- Juillet 2018 : Les rencontres d’Arles, exposition individuelle

- Juin 2018 : Les rencontres de Verdun, circuit artistique

- Janvier 2018 : Gregor International Calendar Award, Stuttgart :

Prix de Jury pour la photographie et Photo Award

- 2 expositions individuelles : 2015 Trèves, Galerie Neuesbild,

2013 Konz, Galerie Ansichtssache

- 2 participations salon d’art, Trèves (2016, 2017)

- 11 expositions collectives, Tufa Trier, Neuesbild, ... (2010 - 2018)

- presse:

Photo International, Photo Presse PP02, Profifoto.de, Photo Hits,

dasfotoportal.de, Stuttgarter Nachrichten, Trierischer Volksfreund,

Graphischer Klub Stuttgart, Wochenspiegel, ...



Julie GROSCHE


Juliegrosche.com -  asmbly.co

US +18167769757 - FR + 33768188067







Julie Grosche (née en 1986) originaire d’Alligny en Morvan, vit et travaille à Richmond dans l’État de Virginie aux US et est diplômée de l’École nationale supérieure d’art de Dijon. Son travail vidéo convoque des dynamiques de groupe ou les individus interrogent leur place dans le monde. Des chants et des mantras s’exultent telle l'unique technologie qui connecte les personnages les uns aux autres. Sans distinction entre culture savante et populaire les oeuvres de Julie Grosche, richent d'une polyphony de registres, nous propose une culture de l’image de notre temps. Son travail a été expose internationalement et a récemment été présenté à la Villa du Parc, Annemasse; Like a Little Disaster, Palignano a Mare, Italy; Ditch Projects, Eugene, OR; Galerie Escougnou Cetraro, Paris; Favorite Goods, Los Angeles, Californie; Emerson-Dorsch, Miami, FL; L’Atelier KSR, Berlin, Allemagne; Époque VI VII VI, New York, NY; ESPACES, Cleveland, OH. En tant que commissaire, elle a réalisé des expositions à l’international: Based in Berlin, Berlin, Allemagne; Référence Gallery, Richmond, VA; et Oslo10, Bâle, Suisse. Elle a cofondé PMgalerie à Berlin, Bcc une plateforme curatorial itinérante et ASMBLY basée à New York.



NAEL

Artiste Plasticienne


2 rue Auguste Rodin, 71100 Saint-Rémy

06 11 13 91 03

naelateliercontact@gmail.com

facebook : NAEL atelier






















Je suis née en 1964 à Troyes dans le département de l’Aube.

Je vis et travaille à Saint-Rémy en Saône et Loire depuis 2012.


Depuis de nombreuses années, je dialogue en autodidacte avec les Argiles que j’ai d’abord modelées crues comme des peaux fissurées sur des âmes grillagées…. fragilités apparentes de la vie, mémoires enfouies sur la Terre et dans la terre…. Depuis 2011,  la métamorphose de la cuisson enrichit mes créations.

Les formes sont simples, épurées pour révéler les graphismes quelquefois complexes, ceux de la vie végétale et animale. Je cherche au plus profond des organismes les principes de cette vie ; sous la lumière des microscopes, apparaissent d’étranges similitudes entre le végétal et l’animal.

Dans mes dessins, sculptures et peintures, je perturbe régulièrement les limites de séparation entre végétal et animal. Les oppositions sont lissées, il devient alors plus difficile de discerner ce qui appartient à l’un ou à l’autre monde.

Pour l’église Saint-Saturnin, les 2 installations proposent de réfléchir aux enjeux d’un futur proche. Elles montrent les reliques d’un monde qui tend à disparaître… Elles jonchent le sol, blanches et désincarnées, ou bien sont encore fièrement dressées et protectrices. Les mémoires qu’elles renferment,  si précieuses, sont encore partiellement présentes sous les peaux blanchies ……. l’espoir est ténu mais puissant, la vie se transforme et continue avec nous ou sans nous!


NAEL , Mai  2019






Monique DIRKSE

plasticienne


monique.dirkse@sfr.fr   

tel : 03 86 69 21 85





Hollandaise d’origine, Monique Dirkse a étudié les arts-textiles à l’Académie Royale des Beaux Arts de La Haye aux Pays-Bas. Depuis 2004 elle vie et travaille à Nannay, un petit village dans la Nièvre.


Monique Dirkse travaille en techniques mixtes sur papier, dernièrement surtout en tempera. Après les avoir travaillées, elle découpe les feuilles de papier pour en faire des nouvelles compositions. En appliquant des techniques textiles, comme le tressage ou des petits points, souvent en fil d’or, elle attache les différents éléments, y introduit des petits objets perdus, des fils métalliques ou encore des matériaux qu‘elle trouve dans la nature..

Elle aime jouer avec les contrastes, les différents matériaux et leurs textures, les superpositions, les éléments qui disparaissent, réapparaissent, se cachent. Ainsi naissent des œuvres délicates en plusieurs couches, à la fois ordonnées et désordonnées, claires et mystérieuses. Son travail est précis, délicat et abstrait, il faut bien le regarder de près.

Elle préfère ne pas trop l'expliquer, elle aime laisser à chaque spectateur la liberté d'y accorder sa propre appréciation, son sens à lui.

Ces dernières années elle a également réalisé des œuvres dans l’espace, des formes réalisée à partir des découpages du papier qu’elle a travaillé.






Remko POSTHUMA

Amsterdam

Les Pays-Bas


info@remposthuma.com




“l’Art de Rem Posthuma est aussi non conflictuelle et puissant”


Mon art invite à la contemplation de l'espace vide à l'intérieur du contour de mes sculptures.

La signification spirituelle du vide est quelque chose que je veux examiner, et elle est importante dans mon travail.

Il est plus une expérience contenant le non-dit et le non nommé, il offre une cadre d'explorer ce qu’ est sans limites, au delà des mots et la description littérale.

Beaucoup de fois l'ornementation lui même est important dans mon travail artistique.

Grâce à son extension et à la répétition des formes, l'œil ne peut pas se fixer en un seul endroit et l'esprit ne peut être emprisonné dans une cristallisation particulière de la matière.

Je joue avec la densité entre la matière existante de l’objet et le vide qu'il capture.

Pendant mon travail, il ya toujours un risque considérable au procédé de la fabricage.

Parfois, le travail est un triomphe inventeur où les frontières entre l'art, l'artisanat et technique sont tous réglés a la fin de la création.

J’aime friser les qualités propres des matériaux et essayer de créer l'appréciation inconditionnelle du visuel.

Le processus de fabrication de mes object implique beaucoup de techniques de sorte que le travail en studio devient presque une acte rituelle, où la répétition est un moyen essentiel de créer mon oeuvre d'art.

Maintenant, je m’intéresse à utiliser les dernières techniques 3-D, mais toujours en les combinant avec les anciennes techniques et les matériaux qu'un artisan utiliserait.

Mon dernier travail d'art pour un bâtiment public est un Relief mural pour le pavillon islamique au Nouveau Ooster à Amsterdam.

Ce travail rassemble tout ce que je suis en train de faire en ce moment dans les champs de l'art, de l'artisanat et technique.